Comment acheter une Classe B moins cher en Allemagne ?

Alliant les côtés pratiques d’une voiture familiale avec l’élégance et la sportivité que l’on attend d’une Mercedes-Benz, la Classe B combine à merveille dynamisme et confort. Toutefois, comme bon nombre de modèles frappés de la célèbre étoile à trois branches, la facture pour l’acquérir peut sembler prohibitive, surtout lorsque l’on commence à piocher du côté des options. Fort heureusement, il est possible de l’acheter pour bien moins cher qu’auprès d’une concession française, en privilégiant à la place le marché de l’occasion en Allemagne. L’article consiste justement à vous fournir les éléments clés à connaître pour réaliser cette importation dans les meilleures conditions.

Vous voulez acheter une Classe B ? Faites-nous une demande. Allez en bas de l’article pour remplir le formulaire de contact.

Descriptif de la Classe B

Si les premières générations de Mercedes-Benz Classe B n’ont pas laissé un souvenir impérissable, cela se doit surtout à un design trop impersonnel, plutôt qu’aux qualités intrinsèques de la voiture, car celles-ci étaient incontestablement présentes, et nombreuses. En tout cas, le constructeur allemand a bien pris note du problème, et les nouvelles itérations – type 246, et plus encore 247 – ont marqué une véritable rupture stylistique. De fait, les lignes se sont tendues, offrant davantage de dynamisme, mais sans sacrifier les multiples aspects fonctionnels du véhicule. En outre, l’habitacle a été doté des dernières technologies d’info-divertissement en date, donnant de facto une impression bienvenue de modernisme et de high-tech. Il convient également de mentionner la Classe B type 242, faisant appel à une motorisation électrique à la fois performante (avec un 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes) et affichant une autonomie respectable, dépassant les 200 kilomètres en conditions réelles d’utilisation.

Concernant les nombreux équipements de la Classe B, une expression de nos amis belges peut être utilisée, car le monospace compact de la marque à l’étoile nous a « déçu en bien ». Dit autrement, la version « de base », considérée de série, c’est-à-dire sans option, apparait trop dépouillée pour le prix affiché par le constructeur. Or, comme cela est typique des marques allemandes premium, la liste des équipements optionnels s’avère, quant à elle, quasi-interminable, et recèle quelques « pépites ». Il en va notamment ainsi du système de reconnaissance vocale, l’un des plus naturels à utiliser de toute la production automobile actuelle, ou bien encore des différents modes de conduite disponibles au travers du « Dynamic Select ». Dans l’habitacle, les superbes écrans numériques en « mettent plein la vue », tandis que sur la route, la transmission intégrale 4MATIC permet d’affronter sereinement les pires conditions météorologiques. Toujours sur le plan de la sécurité, le système « intelligent drive » offre un niveau de conduite assistée encore inédit sur le segment, et il permet notamment de freiner en cas d’urgence sans intervention du conducteur. Par ailleurs, mentionnons les sièges multi-contours au confort remarquable, ou bien encore les packs « hands-free » et « energizing », ce dernier alliant des flux d’air et des musiques spécifiques pour favoriser le bien-être des occupants sur de longs trajets. Enfin, les finitions « Progressive Line » et « AMG Line » séduiront les automobilistes en quête d’un surcroît d’exclusivité et/ou de sportivité.

Acheter une Classe B en occasion en Allemagne

Faire le bon choix pour sa Classe B d’occasion

Pour acheter votre future Classe B en minimisant les risques de rencontrer des soucis avec le véhicule choisi, il vous faudra suivre attentivement quelques règles simples, mais qui méritent indubitablement d’être rappelées. Les voici :

  • Choisissez autant que possible une Classe B de première main, et avec un faible kilométrage.
  • Evitez les offres des particuliers, qui n’offrent aucune garantie, et orientez-vous vers des véhicules en concession – idéalement Mercedes-Benz, bien sûr
  • Dans tous les cas de figure, prenez le temps de vérifier l’historique de la voiture, et notamment le fait qu’elle n’ait pas été accidentée – ou, si elle l’a été, que les factures des interventions de réparation sont bien toutes disponibles
  • Dans le même ordre d’idée, consultez attentivement les entretiens réalisés, en les comparant avec ceux préconisés par le constructeur, et quoi qu’il en soit, prenez une garantie européenne
  • Si vous vous orientez vers une Classe B ayant plus de 4 ans, sachez que l’administration française vous demandera un TÜV de moins de 6 mois pour l’immatriculer, ainsi bien sûr que tous les autres documents nécessaires (COC, carte grise, etc).
  • Enfin, si vous trouvez la voiture de vos rêves auprès d’un loueur, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais évitez les loueurs de courte durée – type Sixt ou Europcar – car les véhicules sont beaucoup plus malmenés qu’avec les leasings sur de longues périodes.

Pourquoi acheter une Classe B Outre-Rhin ?

Cela peut ressembler à un cliché, mais de nombreuses études statistiques viennent en appui du fait que les automobilistes d’outre-Rhin sont globalement plus attentifs à l’entretien et à l’état général de leur véhicule que nos compatriotes. Ainsi, ils n’hésitent pas à se rendre en concession pour faire contrôler régulièrement leur voiture, et ils en prennent le plus grand soin au quotidien.

De plus, les véhicules des conducteurs (-trices) germaniques sont le plus souvent bien équipés, avec davantage d’options que leurs « homologues » en France. Le marché de l’occasion fourmille en outre de véhicules « premium », y compris les plus récents, et vous pourrez sans peine trouver de nombreuses possibilités pour votre recherche d’une Classe B. Enfin, les prix pratiqués de l’autre côté de la frontière se révèlent significativement plus bas que dans l’Hexagone, comme en témoignent les quelques exemples suivants :

  • Pour une Mercedes Classe B de 2015, avec 60 000 km maximum au compteur, en essence et boite auto, on trouve en France 211 offres, pour un prix minimum de 18 553€. En Allemagne, il y a 3 625 offres pour un prix minimum de 15 890€
  • Pour le même type de véhicule, mais avec une transmission manuelle, on trouve 40 offres dans l’Hexagone, pour un prix minimum de 16 900€. En Allemagne, il y a 829 offres pour un prix minimum de 14 989€
  • Avec un kilométrage restant inférieur à 60 000 km mais en diesel, et boite manuelle, on trouve 326 offres en France, pour un prix minimum de 13 990€. En Allemagne, ce sont 216 offres qui sont disponibles, pour un prix minimum de 13 398€
  • Toujours en diesel, mais cette fois-ci avec une transmission automatique – par ailleurs très agréable – on trouve en France 704 offres, pour un prix minimum de 14 990€, contre 1 239 offres en Allemagne, avec des prix débutant à 14 990€ également
  • Si vous vous intéressez à une Classe B très récente, de 2019, et avec moins de 30 000km, seules 120 offres sont accessibles en France avec la combinaison essence/auto, pour un prix minimum de 30 900€. En Allemagne, vous trouverez 1 802 offres pour un prix minimum de 25 900€

Versus

  • Avec une boite manuelle, il n’y a que 4 offres en France, avec des tarifs débutant à 29 900€, versus 42 offres outre-Rhin, pour un prix minimum de 22 900€
  • Si vous recherchez une Classe B diesel et boite manuelle, il n’y a tout simplement aucune offre sur le territoire national, contre 3 en Allemagne, pour un prix minimum de 33 856€
  • Enfin, toujours en diesel mais avec une transmission automatique, la France abrite 131 offres, avec des prix débutant à 23 900€, tandis que l’on recense 458 offres en Allemagne, pour un prix minimum de 22 984€

Inconvénients des vendeurs allemands

Comme on l’a vu, acheter sa Classe B en Allemagne présente de nombreux atouts, mais une telle acquisition n’est cependant pas sans quelques inconvénients. Ainsi, il est tout d’abord nécessaire de parler couramment allemand, car ce n’est qu’en pratiquant la langue du vendeur que l’on peut facilement obtenir toutes les informations désirées sur le véhicule, et bien sûr négocier au mieux son tarif.

Par ailleurs, pour avoir un niveau de confiance suffisant dans le vendeur, il faut en apprendre un maximum sur lui, et notamment son ancienneté, son niveau de stock, et les avis de ses clients. Vous devrez en outre vous rendre sur place pour récupérer la voiture, voire également pour la payer – certains vendeurs n’appréciant pas les virements depuis l’étranger de la part de particuliers qu’ils ne connaissent pas – et un tel trajet peut entraîner des dépenses significatives. Enfin, et c’est l’objet du point suivant, les démarches administratives peuvent s’avérer complexes et fastidieuses.

Démarches administratives : comment faire ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les démarches à entreprendre débutent avant même l’acquisition du véhicule. En effet, il est fortement recommandé d’utiliser le simulateur en ligne de l’Etat afin d’estimer le montant de la carte grise dont vous devrez vous acquitter – en renseignant les informations du véhicule nécessaire, telles que la date de première immatriculation, la puissance fiscale, le niveau de CO2, etc. En tout état de cause, n’oubliez pas que si votre Classe B a moins de 6 mois, et/ou qu’elle a roulé moins de 6000km, l’administration fiscale considérera qu’il s’agit d’une voiture neuve, et que la TVA devra être réglée en France.

Dans le cadre de la commande, le contrat de vente est incontestablement le document le plus important, or celui-ci sera rédigé en Allemand, et si vous ne pratiquez pas parfaitement la langue de Goethe, il conviendra de le traduire afin d’en vérifier l’exactitude. Ainsi, le contenu de tous vos échanges – et de vos négociations – avec le vendeur devront figurer noir sur blanc sur ce contrat.

Enfin, une fois le véhicule payé et réceptionné, il vous faudra encore faire le quitus auprès du centre des impôts, établir la carte grise à l’ANTS – après avoir réuni l’ensemble des documents nécessaires, bien sûr – et enfin faire les plaques minéralogiques.

Trouver une Mercedes Classe B moins cher en Allemagne

Acheter facilement et en toute sécurité grâce à un mandataire

Pour faciliter l’importation de votre Classe B, le recours à un mandataire peut être particulièrement utile, à condition cependant de choisir ce dernier avec le plus grand soin. Il s’agira notamment de veiller à solliciter une société enregistrée, et non pas unipersonnelle – du type de celle d’un micro-entrepreneur – car les niveaux de garantie ne sont évidemment pas les mêmes. En outre, choisissez un mandataire qui parle allemand ET qui maîtrise tous les tenants et aboutissants des procédures d’importation depuis l’Allemagne – à ce propos, n’hésitez pas à lui poser des « question pièges » afin de vous en assurer.

Il est également préférable de faire confiance à une entreprise établie depuis plusieurs années, et ayant pignon sur rue. Outre la consultation des registres de société – tels que Societe.com ou Infogreffe – il convient donc de jeter un œil sur le capital social, qui doit s’élever au minimum à 5000€. Les avis postés sur le Web – Google, réseaux sociaux, forums et sites spécialisés confondus – constituent aussi une précieuse mine d’informations, et si vous avez l’opportunité d’échanger avec d’anciens clients, profitez-en !

En matière de tarifs, il n’est pas possible de vous dire quel montant parait correct dans l’absolu, car tout dépend du niveau de prestations délivré, et notamment si le transport du véhicule est inclus ou non. Last but not least, rappelons que vous n’achèterez pas votre Classe B directement au mandataire, mais bien à une concession allemande, et cette précision est très importante pour la transparence au niveau du prix et de la TVA.

Contacter un importateur de Classe B

Déposez votre demande de recherche via le formulaire ci-dessous.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Téléphone (obligatoire)

Votre Département (obligatoire)

 
Le véhicule d'occasion que vous recherchez :

Marque (obligatoire)
MERCEDES

Modèle (obligatoire)

Motorisation et finition (obligatoire)

Boite de vitesse (obligatoire)
ManuelleAutomatique

Couleur (plusieurs choix possible)

Kilométrage maximum (obligatoire)

Année minimum du véhicule (obligatoire)

Votre budget

Lien d'une annonce trouvé sur www.automobile.fr (optionnel)

Options souhaitées et divers

En cliquant sur "Envoyer" j’accepte que les informations saisies soient traitées dans le cadre de ma demande de recherche et de la mise en relation avec un professionnel.

En conclusion, nous espérons que vous aurez trouver dans cet article les différents éléments pertinents pour importer votre future Classe B d’occasion depuis l’Allemagne – ou faire appel à un importateur de confiance – dans les meilleures conditions. Ainsi, vous pourrez prochainement prendre le volant de ce monospace compact sportif et élégant, remarquable synthèse de dynamisme et de confort.

Auteur: Jonathan

Anciennement vendeur automobile pour le compte d'un mandataire, j'ai été confronté à toutes les situations (bonnes et mauvaises) de cette profession. Je vous livre ici mes connaissances et mon expérience pour que votre achat soit synonyme de plaisir et non d'embûches.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *