Comment acheter une Mercedes Classe A moins cher en Allemagne ?

Commercialisée depuis 2012, la Mercedes-Benz Classe A de troisième génération a été un véritable succès pour la marque à l’étoile, et de fait, d’une citadine pratique mais plutôt fade, le constructeur allemand est parvenu à proposer une compacte au sex-appeal indéniable. Si cette voiture Mercedes est celle de vos rêves, et que vous souhaiteriez en prendre le volant dans la réalité, sachez que le marché automobile allemand, qui fourmille de Classe A – types 176 et 177 – d’occasion, peut vous permettre de trouver votre bonheur. Nous allons à présent vous expliquer comment l’importer en France, en présenter les démarches à suivre ainsi que les pièges à éviter pour ne pas se faire avoir.

Vous cherchez une Mercedes Classe A d’occasion moins cher ? Faites votre demande en remplissant le formulaire à la fin de cet article.

 Caractéristiques de la Classe A

Les Classe A de troisième et quatrième génération, respectivement connues sous les codes internes « type 176 » et « type 177 » au sein des équipes du constructeur allemand, ont fait souffler un vent de nouveauté sur le segment des compactes premium. Si vous en doutez encore, observez le design d’une A45 AMG, ou bien installez-vous au volant de la dernière itération du modèle, pour découvrir sa planche de bord digitale proprement spectaculaire. La Classe A – ou plutôt les Classe A, puisqu’elle existe en version Compacte et Berline – ont ainsi permis de rajeunir notablement la clientèle de Mercedes-Benz, répondant parfaitement à l’ambition des responsables produits de la marque. En effet, l’idée est bien qu’un client ayant acquis une Classe A se tourne ensuite vers un modèle de la catégorie supérieure, tout en restant fidèle à Mercedes.

Cela étant posé, la Classe A est disponible dans de nombreuses finitions, dont les noms varient en fonction des pays. Pour ne citer que quelques exemples, la finition « Inspiration » en France est baptisée « Pack Style » outre-Rhin, tandis que « notre » «Fascination » devient « Pack AMG » en Allemagne, et la finition « Sensation » se voit dénommée « pack Urban und Sport). Du côté des équipements, la Classe A souffle le froid et le chaud, car en versions d’entrée de gamme – style line et business line – elle mériterait d’être davantage équipée, tandis qu’elle répond davantage aux attentes d’un véhicule premium en versions progressive line et AMG line. A vrai dire, fidèle à la pratique des constructeurs allemands de proposer de très longues listes d’options, la Classe A est largement personnalisable, notamment au travers des packs « rétroviseurs », « cuir » ou « cuir AMG », sans oublier « black sport » et le pack d’assistants à la conduite, etc.

Mercedes Classe A venant d'Allemagne

Comment se décider pour une Mercedes Classe A d’occasion ?

Pour votre future Classe A, privilégiez tout d’abord un modèle au faible kilométrage, et de première main, afin d’avoir plus facilement un historique sur le véhicule, et de réduire notablement les « chances » qu’il ait été « maltraité » avant que vous n’en deveniez propriétaire. Dans le même ordre d’idée, vérifiez que la Classe A qui vous intéresse n’a pas été implique dans un accident, et si tel était le cas, exigez d’avoir toutes les factures des réparations. En outre, veillez bien à ce que les entretiens préconisés par le constructeur – ainsi que les possibles rappels effectués par celui-ci – aient bien eu lieu, idéalement au sein d’un garage / concessionnaire appartenant au réseau du constructeur. A ce propos, notons que l’idéal serait un achat en concession Mercedes.

Quoi qu’il en soit, si vous vous orientez vers un véhicule allemand, ne négligez pas de réclamer une garantie européenne, soit sur place, soit en France, et si la Classe A a été immatriculée pour la première fois il y a plus de 4 ans, l’administration française exigera un TÜV de moins de 6 mois pour l’immatriculer. Elle voudra aussi tous les documents requis dans le cadre de cette procédure, à savoir COC et carte grise, notamment. En outre, si pour une raison ou pour une autre, la Classe A qui vous tente le plus ne se trouve pas dans un concessionnaire, évitez tout de même autant que possible les particuliers, qui ne présentent évidemment aucune garantie, et si vous choisissez les ex-voitures des flottes de location, prenez garde. En effet, il n’y a bien souvent pas le moindre problème avec les véhicules issus de leasings de longue durée, mais les retours de location de courte durée – type Sixt ou Europcar – doivent vous inciter à la plus grande prudence.

Pourquoi s’offrir une Mercedes en Allemagne ?

Les conducteurs (-trices) germaniques sont réputés pour leur sérieux, y compris en matière d’entretien de leurs véhicules, et de fait ceux-ci sont bien mieux suivis qu’en France, le plus souvent directement auprès des concessions. Par ailleurs, les automobilistes d’outre-Rhin ont tendance, dans leur grande majorité, à prendre le plus grand soin de leurs véhicules, et de les choisir très bien équipés, en puisant généreusement dans le catalogue des options. Il convient également de souligner que le marché de l’occasion en Allemagne est très dynamique, avec un vaste choix, et de nombreux véhicules très récents disponibles quelques semaines seulement après le début de leur carrière commerciale.

Par ailleurs, le principal attrait de l’achat d’une Classe A en Allemagne réside dans l’économie que vous pouvez ainsi réaliser. De fait, si l’on s’intéresse à un modèle de troisième génération, année 2015, avec 60 000 kilomètres au compteur au maximum, voici les écarts relevés entre les offres disponibles en France et outre-Rhin :

  • Mercedes Classe A 180 AMG /Fascination, essence : 89 offres en France pour un prix minimum de 20 289€, contre 438 offres en Allemagne, débutant à 17 990€
  • Mercedes Classe A 180 AMG/Fascination diesel : environ 200 offres, en France comme en Allemagne, mais le prix minimum est de 21 490€ dans l’Hexagone, contre 18 999€ de l’autre côté de la frontière
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite manuelle + essence) : 18 offres en France pour un prix minimum de 24 990€, versus 130 offres débutant à 20 890€ en Allemagne
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite auto + essence ) : En France, 170 offres pour un prix minimum de 24 990 €. En Allemagne, 538 offres pour un prix minimum de 20 980€
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite manuelle + diesel) : En France, 15 offres pour un prix minimum de 20 990 €. En Allemagne, 34 offres pour un prix minimum de 17 980 €
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite auto + diesel) : En France, 48 offres pour un prix minimum de 21 999€. En Allemagne, 68 offres pour un prix minimum de 19 949€
  • Mercedes Classe 220 AMG (auto + diesel) : En France, 24 offres pour un prix minimum de 25 990€. En Allemagne, 69 offres pour un prix minimum de 21 790€
  • Mercedes Classe 250 AMG (manuelle + essence) : En France, 3 offres pour un prix minimum de 26 490€. En Allemagne, 41 offres pour un prix minimum de 24 900€
  • Mercedes Classe 250 AMG (auto + essence) : En France, 60 offres pour un prix minimum de 30 990€. En Allemagne, 390 offres pour un prix minimum de 25 427€
  • Mercedes Classe A 45 AMG (auto + essence) : En France 65 offre pour un prix minimum de 34 490€. En Allemagne, 207 offres pour un prix minimum de 30 890€

On relève des écarts sensiblement identiques si l’on s’intéresse à une Classe A de quatrième génération, année 2018, ayant parcouru moins de 30 000 km :

  • Mercedes Classe A 180 AMG /Fascination essence : En France, 27 offres pour un prix minimum de 29 980€. En Allemagne, 334 offres pour un prix minimum de 24 990€
  • Mercedes Classe A 180 AMG/Fascination diesel : En France, 212 offres pour un prix minimum de 31 990€. En Allemagne, 190 offres pour un prix minimum de 29 490€
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite manuelle + essence) : En France, 11 offres pour un prix minimum de 31 500€. En Allemagne, 102 offres pour un prix minimum de 28 690€
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite auto + essence ) : En France, 157 offres pour un prix minimum de 29 800€. En Allemagne, bien plus d’offres pour un prix minimum de 29 290€
  • Mercedes Classe A 200 AMG (boite auto + diesel) : En France, 26 offres pour un prix minimum de 34 000€. En Allemagne, 47 offres pour un prix minimum de 36 100€
  • Mercedes Classe 220 AMG (auto + diesel) : En France, 7 offres pour un prix minimum de 46 490€. En Allemagne, 41 offres pour un prix minimum de 38 490€
  • Mercedes Classe 250 AMG (manuelle + essence) : En France, aucune offre, mais 19 en Allemagne, pour un prix minimum de 43 998€
  • Mercedes Classe 250 AMG (auto + essence) : En France, 45 offres pour un prix minimum de 35 990€. En Allemagne, 313 offres pour un prix minimum de 33 410€

Quels sont les inconvénients des vendeurs allemands ?

Acheter sa Classe A en Allemagne n’est pas la panacée, car il faut notamment parler allemand, de façon courante, afin de pouvoir se renseigner au mieux, et négocier en toute connaissance de cause. Qui plus est, afin d’avoir suffisamment confiance dans le vendeur, il vous faudra préalablement vérifier son ancienneté, la qualité et la profondeur de son stock, ainsi bien sûr que les avis de ses clients.

En outre, que ce soit pour récupérer le véhicule, ou plus prosaïquement afin de le payer sur place, vous devrez parcourir un long trajet, particulièrement coûteux en carburant et en frais de péages, notamment. Enfin, les nombreuses démarches administratives à accomplir s’apparentent parfois à un véritable parcours du combattant.

Ce qu’il faut savoir sur les procédures de l’importation

Avant de réaliser l’achat de votre future Classe A, n’hésitez pas à estimer le coût de sa carte grise française, par l’intermédiaire du simulateur en ligne. Mis au point par l’Etat, celui-ci permet une estimation précise, après avoir renseigné les principales informations sur le véhicule (date de première immatriculation, puissance fiscale, CO2, etc.)

Par ailleurs, tenez bien compte du fait que si la Classe A qui a retenu votre attention a moins de six mois, et/ou moins de 6000km, l’administration fiscale française la considérera comme neuve, avec le paiement de la TVA sur le territoire national.

Quoi qu’il en soit, au moment de passer commande, vérifiez que le contrat de vente corresponde intégralement à la teneur de l’accord verbal que vous aurez eu avec le vendeur. Ce document sera rédigé en allemand, et il vous faudra donc le traduire – ou être bilingue – pour vous assurer de son exactitude.

Enfin, après avoir payé et récupéré votre Classe A, il conviendra d’établir le quitus auprès de votre centre des impôts, ainsi que la carte grise auprès de l’ANTS, et enfin les plaques d’immatriculation.

Recourir à un mandataire pour acheter en toute fiabilité

Afin de profiter des atouts d’une acquisition outre-Rhin sans risquer de rencontrer certains des inconvénients précédemment évoqués, une solution idéale réside dans le recours à un mandataire spécialisé. Si vous choisissez cette voie, veillez toutefois bien à faire appel à une société enregistrée, et pas uniquement une société unipersonnelle – du type de celle d’un micro-entrepreneur – car le niveau de garantie pour vous n’est évidemment pas le même. Vérifiez également son ancienneté, au travers des registres tels que Infogreffe et Societe.com, par exemple.

Par ailleurs, il faut que le mandataire en question parle allemand et qu’il maîtrise tous les tenants et aboutissants des démarches d’importation depuis l’Allemagne. Pour vous en assurez, n’hésitez pas à lui poser des « questions pièges ». En outre, il est toujours préférable de faire appel à une entreprise ayant pignon sur rue, et outre le capital social – qui doit s’élever a minima à 5000€ – vous devrez parcourir les avis postés sur Google, ainsi que sur les réseaux sociaux et les forums. Si vous avez l’opportunité d’échanger avec d’anciens clients, c’est encore mieux !

Enfin, pour en revenir à des considérations financières, sachez qu’il n’est pas possible de donner un coût « idéal » pour une prestation de ce type, car tous les mandataires ne proposent pas exactement les mêmes services, et que l’intégration du coût du transport peut notamment tout changer. N’oubliez pas que vous n’achetez pas la voiture au mandataire, mais à la concession allemande. Cette précision est notamment essentielle en matière de transparence de prix et de niveau de TVA.

Où trouver un importateur de Mercedes Classe A ?

Déposez votre demande de recherche via le formulaire ci-dessous.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Téléphone (obligatoire)

Votre Département (obligatoire)

 
Le véhicule d'occasion que vous recherchez :

Marque (obligatoire)
MERCEDES

Modèle (obligatoire)

Motorisation et finition (obligatoire)

Boite de vitesse (obligatoire)
ManuelleAutomatique

Couleur (plusieurs choix possible)

Kilométrage maximum (obligatoire)

Année minimum du véhicule (obligatoire)

Votre budget

Lien d'une annonce trouvé sur www.automobile.fr (optionnel)

Options souhaitées et divers

En cliquant sur "Envoyer" j’accepte que les informations saisies soient traitées dans le cadre de ma demande de recherche et de la mise en relation avec un professionnel.

Pour conclure, nous espérons vous avoir apporté les précisions dont vous aviez besoin afin d’importer une Mercedes-Benz Classe A d’occasion depuis l’Allemagne, et/ou pour faire appel à un importateur de confiance dans le même but.

Auteur: Jonathan

Anciennement vendeur automobile pour le compte d'un mandataire, j'ai été confronté à toutes les situations (bonnes et mauvaises) de cette profession. Je vous livre ici mes connaissances et mon expérience pour que votre achat soit synonyme de plaisir et non d'embûches.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *