Tout savoir sur le stage de récupération de points

Caractères généraux du stage de récupération de points

Ce stage, appelé aussi stage de sensibilisation à la sécurité routière, dure en général deux jours. Les conducteurs ayant perdu des points permis de conduire feront un bilan de leurs connaissances du code de la route. Ils seront aussi amenés à mieux prendre conscience des dangers rencontrés en conduisant et de leurs conséquences. En général, six à vingt personnes participent à ces stages. Ils sont animés par deux professionnels: un spécialiste de la sécurité routière et un psychologue. En principe, le stage permet de récupérer quatre points sur son permis de conduire. Vous pouvez vous rendre sur recup-pointspermis.com pour plus de renseignements.

Stage de récupération de points

 

Les différents types de stages

 

Le stage points de permis peut être le fruit d’une décision volontaire du conducteur, désireux de récupérer des points. Il concerne les personnes qui, après avoir commis une infraction, se sont vus retirer des points sur leur permis.

Mais le stage peut être obligatoire dans certaines situations. C’est le cas pour les conducteurs qui sont en période probatoire. Si, au cours de cette période, ils commettent une infraction entraînant un retrait d’au moins trois points, ils doivent effectuer un stage points de permis. A son issue, une attestation de stage lui sera délivrée. Certains stages peuvent être proposés aux conducteurs en infraction dans le cadre de la composition pénale. Cette procédure juridique prévoit des mesures alternatives aux poursuites judiciaires. Ainsi, le stage de composition pénale, qui est facultatif, ne permettra pas de récupérer des points permis. Il ne se substitue pas non plus à la peine, mais peut l’alléger. Ce n’est pas le cas du stage de récupération de points proposé en alternative à la condamnation judiciaire. Ce stage, qui remplace la peine, est obligatoire. Enfin, si un conducteur commet une grave infraction judiciaire, la justice peut décider de lui imposer, en plus de sa condamnation judiciaire, un stage de récupération de points, qui doit être effectué dans les six mois qui suivent le prononcé de la peine.

 

Les conditions à remplir

 

Elles concernent d’abord les personnes souhaitant faire un stage volontaire de récupération de points. Pour y participer, il faut naturellement avoir moins de douze points sur le permis de conduire. Par ailleurs, il n’est pas possible de faire des stages trop rapprochés. En effet, un délai d’un an et un jour doit être respecté entre deux stages. Les personnes participant à des stages de récupération de points obligatoires doivent également remplir quelques conditions. Les jeunes conducteurs en période probatoire doivent effectuer le stage dans un délai de quatre mois. Ils doivent être en possession de la lettre recommandée 48N, adressée par le Ministère de l’Intérieur. Elle acte le retrait de trois points ou plus sur le permis de conduire et impose le stage de récupération. Sans cette lettre, le stagiaire ne sera pas en mesure de se faire rembourser son amende ni de récupérer des points. Si, par ailleurs, un permis n’est crédité d’aucun point, il est invalidé. Cette situation est officialisée par la réception de la lettre recommandée 48SI. Cette lettre reçue, il est inutile de faire un stage. Avant la réception de la lettre, il convient de se hâter d’en faire un, afin de sauver son permis.

Auteur: Jonathan

Anciennement vendeur automobile pour le compte d'un mandataire, j'ai été confronté à toutes les situations (bonnes et mauvaises) de cette profession. Je vous livre ici mes connaissances et mon expérience pour que votre achat soit synonyme de plaisir et non d'embûches. Suivez-moi sur Google+

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *