Marché VO : des ventes au beau fixe en ce début d’année 2017

Le marché des VN n’est pas le seul à se porter à merveille sur les six premiers mois de l’année 2017. S’il ne peut rivaliser avec ce dernier, le marché des VO affiche lui aussi une belle santé avec des ventes en hausse de 1,5% par rapport à la même période l’année précédente. Décryptage.

 Voitures d'occasion

 

 

 

Avec un total de 2 910 909 véhicules vendus et des ventes en hausse de 1,5% sur la période courant de janvier à juin 2017 comparé à l’exercice précédent, le marché des véhicules d’occasion est en forme. Pas autant certes que le marché des véhicules neufs qui, avec une hausse de 3% et des ventes culminant à 1 135 281 unités sur la même période, est particulièrement dynamique. Toutes les marques ne sont pas pour autant sur un même piédestal, surtout sur les modèles Allemands.

 

Le Groupe PSA au beau fixe, Renault un peu boudé

 

Si les marques françaises voient leurs ventes stagner, elles assurent néanmoins le gros des ventes avec une part de marché de 54,23%. Le Groupe PSA est en excellente forme. Peugeot progresse de 1,5% et devrait poursuivre sans nul doute sur sa lancée. Le 3008, fer de lance de la marque au lion et franc succès depuis sa sortie, va se faire peu à peu plus présent sur le marché de la seconde main dans les mois à venir. À cela s’ajoutent aussi les résultats de vente toujours aussi positifs des 308 et 2008. La stratégie de montée en gamme du Groupe PSA semble payante, la cote de ces voitures d’occasion restant relativement soutenue sur le marché de l’occasion (testez avec la cote de votre occasion en allant sur ce site). Autre progression, Citroën avec 2,1%. Là aussi, la nouvelle C3, très appréciée mais pas encore suffisamment présente en VO, devrait l’aider à progresser. Enfin surprise, si DS plonge sur le marché du neuf, les ventes gagnent du terrain en occasion, et pas qu’un peu, avec une hausse de 7%.

Malgré une gamme renouvelée en profondeur ces trois dernières années et des chiffres excellents en neuf, Renault est à la peine sur le marché de l’occasion et chute de 2,8%. C’est d’ailleurs la marque dont les ventes plongent le plus. Il faut dire que la concurrence est féroce à l’heure actuelle. Et pourtant, Renault reste, et de loin, la marque la plus prisée. Avec 649 203 occasions vendues, Renault dépasse Peugeot de plus de 100 000 unités. Clio, Megane, Scenic ou même encore Twingo restent très populaires auprès des acheteurs.

 

Du côté des étrangers : Kia et Dacia très performants, Alfa Romeo et Opel à la recherche d’un second souffle

 

Grands gagnants sur le marché de l’occasion en ce début d’année, Kia et Dacia progressent respectivement de 16,1% et 14,3%. Lentement mais sûrement, le constructeur coréen se positionne en tant qu’un acteur incontournable. La gamme fait aujourd’hui preuve de cohérence sur le plan du style. Surtout, la fameuse garantie de 7 ans, cessible, a de quoi rassurer les clients. Duster et Sandero sont, malgré leur âge avancé, de véritables best-sellers, il est normal que ces bons résultats se reflètent en occasion.

Autre surprise, la bonne tenue des marques du Groupe Volkswagen qui, en dépit du Dieselgate, présentent d’assez bons résultats, à commencer par Volkswagen en hausse de 3,8%. Mieux, Audi qui souffre actuellement un peu sur le marché du neuf, affiche un très bon 5,8%. Seat enfin avec 0,6% de croissance ne profite pas encore de l’arrivée des nouveaux modèles, Ateca en tête, qui devraient arriver en force en occasion d’ici quelques mois.

Les marques asiatiques affichent dans l’ensemble une bonne santé. Hyundai, qui détient d’ailleurs Kia, dépasse également assez nettement la barre des 10%, avec précisément 11,5%. Là aussi, la garantie, certes moins longue que celles des modèles Kia, 5 ans tout de même, n’est sans doute pas étrangère à son succès. Promotion sur la Swift de seconde génération, bientôt remplacée par un tout nouveau modèle ? Arrivée des premiers exemplaires de la pimpante Ignis en occasion ? Difficile à expliquer mais si Suzuki a récemment présenté un très bon bilan de ventes en neuf, la marque japonaise peut aussi se réjouir des résultats en occasion, avec une hausse de 7,4%.

Contre-performance pour Alfa Romeo et Opel qui, avec une baisse de 1,8%, montrent des signes de fatigue. La firme italienne pâtit d’une gamme réduite et vieillissante. Pendant longtemps, la MiTo et la Giulietta ont fait cavaliers seuls. Vivement l’arrivée de la berline Giulia et surtout du SUV Stelvio, ayant un bon démarrage commercial, chez les revendeurs. Quant à la marque allemande, ses volumes restent élevés malgré des chiffres décevants. 104 213 Opel d’occasion ont trouvé preneurs depuis le début de l’année. Elle reste donc une actrice essentielle du marché français.

 

Source : Rapport AAA Data

Auteur: Yann

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *