Fraude du compteur kilométrique : 600 000 occasions concernées !

Si acheter une voiture d’occasion comprend quelques risques, la fraude concernant le compteur kilométrique est très rarement évoquée alors qu’elle représente 600 000 véhicules par an. Des solutions sont pourtant déjà mises en place dans certains pays et la communauté européenne semble bouger un peu, quant à la France, elle n’estime pas devoir se pencher rapidement sur le problème.

Le compteur kilométrique : un critère important pour les futurs acheteurs

Les compteurs trafiqués représentes 5 à 12% des voitures d'occasion

Les allemands estiment que 5 à 12% des compteurs kilométriques de voitures d’occasion sont trafiqués. Une fraude importante qui coutent 500 millions d’Euros chaque année.

Alors qu’en France 13% des acheteurs de voitures d’occasion disent retenir le nombre de kilomètres parcourus comme critère important et 48% estiment que l’exactitude du kilométrage est considérée comme essentielle dans ce genre de transaction, jusqu’à ce jour aucune solution n’est entreprise par le gouvernement pour lutter contre la fraude au compteur. Le coût de cette arnaque est évalué d’après l’institut allemand CRM entre 5,6 à 9,6 milliards d’euros en Europe, dont 500 millions d’euros en France, par année. Ces chiffres représentent un pourcentage de 5 à 12% de voitures d’occasion trafiquées soit 600 000 véhicules. Ces chiffres datant de 2010, mieux vaut les revoir à la hausse !

En France la fraude au compteur prend de l’ampleur

Il n’y a pas de raison que les fraudeurs diminuent leur action puisqu’aucune mesure n’est prise pour les contrer. Si 15% des automobilistes se disent avoir déjà subi ce délit, 74% des Français seraient intéressés par le système du type Car-Pass. Profitant de la faiblesse des pouvoirs publics, les escrocs solitaires tout comme les réseaux organisés importent vers la France des Audi, BMW, Mercedes provenant de la Belgique ou de l’Allemagne après avoir « truqué » le compteur. En réduisant le compteur de 135 000 km, l’escroc peut gagner jusqu’à 6 000 €.

La Belgique impose le Car-pass et l’Europe se met en marche contre la fraude au compteur

Fonctionnement d'un Car-pass

Le fonctionnement d’un Car-pass. Car-Pass récupère toutes les informations auprès des centres de contrôles techniques, garages, venduers de pièces, etc.

Depuis 2006, la Belgique a réussi à endiguer la fraude au compteur en installant le système du Car-Pass. Prenant modèle sur ce pays, en mars 2014, les instances communautaires ont voté l’obligation pour les garagistes de relever le nombre de kilomètres affiché au compteur lors du passage au contrôle technique. Elles demandent même la création d’une base de données qui serait commune pour tous les États de la communauté européenne. Tous les automobilistes de l’union seraient mieux protégés notamment lors des ventes de voitures transfrontalières. Malheureusement cette mesure ne prendra effet qu’à partir de 2018. Les fraudeurs ont encore le temps d’arnaquer les futurs acheteurs. D’ici là, suivez nos conseils pour vérifier le kilométrage d’une voiture d’occasion.

exemple d'un car-pass, certifiant le compteur kilométrique d'un véhicule d'occasion

Exemple d’un Car-pass. Il certifie le kilométrage d’une voiture d’occasion.

Auteur: Jonathan

Anciennement vendeur automobile pour le compte d'un mandataire, j'ai été confronté à toutes les situations (bonnes et mauvaises) de cette profession. Je vous livre ici mes connaissances et mon expérience pour que votre achat soit synonyme de plaisir et non d'embûches. Suivez-moi sur Google+

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *